dimanche 15 octobre 2017

"La plage qui en évoquait une autre" suite et fin de ce chapitre

un conseil  sur you tube  branchez vous sur Nino Rota pour lire ainsi vous serez dans l'univers de Fellini

Dolce vita par exemple et aprés Amarcor

la suite et fin



Pélagie le regarde, elle sait comment sa grand-mère paternelle fut épousée. Elle a du sang bleu qui coule dans ses veines. C’est une batarde.
3 
Reynald
A propos ………….dis-moi celui qui a mangé ta dote ?
 Pélagie
-Cher Reynald, ce que nous venons d’évoquer est très difficile , alors pas ce sujet là en plus pour aujourd’hui….. 
Elle regarde le visage déçu de cet homme à qui la vie ne lui avait jamais calculé de refus sauf d’aimer, au seul titre de son cœur et âme..
Pélagie
-La seule chose que je peux te dire aujourd’hui : le jour, oui de nos épousailles,  oui, s’offrira......  tu goûteras l’art de l’amour qu’il m’initia: « les essences japonaises ». 
De lui sa réminiscence serait une usure inutile de matière grise .
 Mes axiomes sont faits pour l’art . Pour  les pugilats de la vie d’un plafond bas et d’un cœur atrophié à son être,   précisément à lui-même. CUT.NIET; NADA; KAPOUT;
REYNALD
-Merci.Pardon. 
 Me suffit grandement, les muscles de ton silence. Je les sens irrigués de barbelés.  Tu l'as tissés savamment.   Te préserver à l'ignoble et l'ignominie.
Il prend sa douce Pélagie, la serre dans ses bras, caresse longtemps son visage, ses cheveux, ses lèvres. Des larmes antiques coulent de ses hanoucas ( lumière de ses yeux). Il la bécote tel un oiseau  nourrissant son oisillon.
 Et elle éclate de rire, elle se roule dans le sable…
Pélagie 
….. le plus drôle dans cette affaire c’est qu’il avait rien compris au projet que je m’étais fixée bien avant notre rencontre au Bois plage qui était ma deuxième marche m'y hissant… Il m’avait engrossée -Ogino -  quitter le théâtre que je faisais   m’occuper de l’enfant pendant que lui mon l’argent pour son mon métier rêver !
L’argent de mes projets pour suivre  les cours à l’école d’architecture…
. Caramba !
 Tu avais su que rien d’autre dans ma vie ne pouvait être  tant que je n’aurai atteint le début de mon grand désir.
 A mon voyage de fiançailles, sous la tente   au milieu des vignes  au pourtour de Bézier, un matin je découvre les premier signes de la femme enceinte…….
J'exigeais de  quitter les fonds sous-marin de Méditerranée où nous faisons de la plongée sous marine pour accompagner des gauchos de Camargue à la surveillance des taureaux dans le marais.
Femme est versatile. Il rageait comme un loup enfermé....
Rien n'égalait pour moi la reconquête d'un ventre plat. La beauté des flamands roses consolait la dureté de l’acte que je mettais en route.  
 22 ans c’est dur de mettre un enfant en chantier, quand  vide de soi,  un père qui n’a même pas pigé l’essentiel pour sa future femme, obnubilé par la poursuite de ses études sur mon dos.
La flemme du neurone de l’écoute,la femmelle fait du bruit ce qu'elle dit aux petits oignons du ragout qu'elle prépare pour sa goule , jamais au delà.
Le déni de tout ce qui n’était pas lui… La vision de ce qu’avait été sa mère et ce qu’elle était devenue sous la conduite du père, ne me donnais aucune force pour Céder ? Scier   des barreaux à l’échelle de mon grand projet.
Le radinassime d'une famille qui en avait.....n’a jamais était le fleuron de l’éblouissement de la personnalité d’un être.
Reynald  au cours de notre  été 68 , tu  m’avais offert beaucoup plus que ton amour  .
Le respect de l’autre.
 La dignité de ce que nous sommes.

Ce fut la clé de Sol en Majeure de toutes mes grandes décisions.
Le sang oxygéné de tous mes Non, de tous mes Oui.
J’ai faim, tu vois la gargote là bas, nous devrions y trouver du bon poisson grillé et des pâtes aux coques…
Reynald
Ta proposition me sied. Merci de ces rudes confidences.
Pélagie 
Nous nous y sommes   accrochés toi et moi à la protection de mon unique dote tel des Ulysses avec les sirénes. Quand presque tremblant, tu m’avais proposé de passer par la plage de la Couarde après la projection du film « Le Docteur Jivaro ». Film le plus long. Film toujours dans la neige.
 Une nuit à la belle étoile sur la plage de la Couarde…
Reynald
Tu avais pris un grand souffle, tu avais serré très fort ma main. Je ne t’ai pas laissé dire. "Nous devons protéger ton unique dote, Pélagie."
Un merci émouvant avait humecté tes lévres de papillon.
La nuit durant sur le banc en face de l'entrée du port làoù je t'ai retrouvée, nous avons parlé toute la nuit sous la tendresse de la voie lactée qui est particulièrment belle dans l'île de Ré.
Bravo, la belle inspiration de ta Saraguine. 
Pélagie 
-  Les oreilles entendent :  La Saraguine : la juste place, le juste mot. Respect de l’être. 
Sur la plage de RIMINI.

 droits réservés
de Frankie Map's Monde

 POT DE TOURNAGE
MES SYMPAS PETITS COMPAGNONS DE JEU


 PHOTO DE FRANKIE  SES ROBES

  TABLEAU PEINT PAR FRANKIE










BON VOYAGE 
de ce chapitre...
d'autres son dans la machine...

et je vous souhaite une très bonne semaine


vendredi 13 octobre 2017

Quand une plage en évoque une autre" suite roman d'été 2017



Une fois le poulailler du théâtre du Chatelet…
Pélagie
-Ne soit pas triste, j’ai fait le chemin, je me suis permise de vivre avec  l’essentiel vitale jusqu’au moment où le corps était en voie de dévoration. (temps)    Et j’ai eu la chance d’avoir quelques répliques avec des Grands que j’admirais, Burt Lancaster, etc.… tu n’as pas besoin que je t’énumère, tu as épluché tous mes CV.

Il y a des lois que l’on ne peut dépasser malgré le talent… Je n’en dirai pas davantage, j’ai échappé à m’engager dans l’armée comme mon père, l’usine pour mère. Ouvrière du cinéma français, du théâtre français …..oh oubli….. théâtre allemand : Schiller , Hölderlin, Heinrich Von Kleist,  Goethe, Brecht,…  autrichien Thomas Bernhard, anglais Bernard Shaw et Greck Berkov, Edward Bond, Espagne , Federico Garcia Lorca, la revolte dans les Asturies d’Albert Camus où je signais ma première mise en scène et décor direction d’acteurs valus un point de plus pour mon entrée en licence….. La vieille amie richissime de Dali milliardaire    ect

 et l’appel à faire des essais pour des grands rôles : français, américain, anglais , espagnol, tunisien même….Quand j’étais prise : c’était pas payé pas toujours heureusement….Il y en a même qui m’ont écrit des rôles….. 

J’écris avec tout ce que j’ai lu, inventé pour tenir le premier rôle et mon écriture ne sera pas obligatoirement éditée...et pour cela je n’irai pas jusqu’au Crabe…

 Reynald

J’y mettrai mes dividendes et mes relations.

Pélagie
Tu honoreras ma chère famille. Toute petite, respectable par les années de résistances de mon père et les missions qu’il a du mener pour la France. Et les angoisses qu’ont du supporter son trio de femmes

Reynald
Cette plage, Nous,  mon amour, et je t’ai retrouvée……. Tu as gardé ton enfance comme diamant serti dans ta chair…. Il rigole ….. si Brecht  t’avait rencontrée,  il t’aurait appelée « mère-mère courage », d’ailleurs « sa mère courage » étrangement s’appelait Pélagie.

Et………….il hésite……..çà lui brûle la langue…….. 
 celui qui t’a pris ce que nous avons protégé en ne nous rendant pas sur la plage de la Couarde, le soir de notre dernier jour de vacances, pardon enfin pour moi ,  toi , tu triais les fruits et légumes du COOP à Bois Plage, tu emplissais les rayons, servait le fromage.  Le jour où nous Signions, le cœur meurtri : la fin de notre si bel été 68……………….. L’année où j’allais prendre femme ; l’élue par nos deux familles. Tu as compris : ses parents et les miens. Tradition dans les grandes familles protections des fortunes ;  multiplications des terres ou dividende…..


Pélagie le regarde, elle sait comment sa grand-mère paternelle fut épousée. Elle a du sang bleu qui coule dans ses veines. C’est une batarde.

'suite bientôt'


Frankie Map's Monde
droits réservés 


 l'eau en damier bleu blanc de la sarraguine

 la saison avance
 l'eau se refroidit
 mais les dalhias sont de puissantes faveurs
 pour Iris la muse de nos yeux

la tour de Pise des perruches
sera dans une des cabanes de Pélagie et de Reynald
celle plus loin ...
celle de Lous Aroumis Salomé 2



 quelques scénes  avec des acteurs de qualité et de renom :
Bernard Pierre Donnadieu.
cet acteur m'ouvrit les voies de Frances Cultures,
dans  son coin de paradis, je lui envoie mes amitiés

le rôle

 La journée des poetes frankie map's monde  lit nos poétes, et conte des merveilleux contes.
Et Elle se fait accompagner par un cher Musicien david.
l'accompagnateur fidéle 
d'Olivier Appert Grand poete 
à lire son texte sur Gauguin
   Gaudin étant de grande actualité 
avec l'exposition
 et le film avec  Vincent Cassel.



Entre Pélagie et reynald c'est comme avec Monsieur le président Obama et Sa  chére femme  (photo 
présentée sur Figaro magazine

jeudi 28 septembre 2017

roman de l'été 2017 "Quand une plage en évoque une Autre".



Quand une plage en évoque une Autre.
 premier jet
devrait subir quelques taillage
Rimini la plage, Reynald tient la main de Pélagie en marchant. Elle rêve, elle entend la musique de « 8 et demi » du film de Fellini.
Ils sont dans sa ville enfin son village. Fellini a été pour Pélagie un premier monument au moment de ses sorties de film. La psychanalyse Lacanienne de Bordeaux était comblée des images de Fellini. Souvent à leur table nous parlions  de Fellini, de ses films et  cause freudienne était riche de commentaires…….. A l’époque Pélagie se taisait, tremblante dans sa timidité : être à la table de si grands érudits. Ce qui la rassurait c’est qu’elle était toujours conviée et elle y avait bien sa place autant que les deux autres  femmes parfois même trois.
Quand elle eut à étudier la Saraguine pour la dramaturgie du spectacle "Fellini's road", le rôle de la Saraguine si elle pouvait être une péripatéticienne, était une confidente, le cœur ouvert à qui avait besoin de parler sans argent et sans passe. A l’ombre de son blockhaus  à l’abri du vent sur la plage de Rimini.
Elle évoquait pour la dramaturge qu’elle était à ce moment là, Saraguine  dans la dimension souvent renouveler de la femme – mère porteuse de nombreux fantasmes  de désirs interdits  tel l’amour des adolescents avec le personnage « Amarcor » la buraliste et.. ..
-Si un jour, je me devais d’être à l’écoute des gens d’une manière plus structurée que ce que je fais dans les abris bus, la table de l’Atlas  au Monoprix du boulevard saint Michel…et autre happening… tout lieu….. je prendrai comme prénom Sagaguine, non la Saraguine.
-Et en nom de famille ?
-Pas le tien, pas le mien, pas le nôtre……
-Lequel alors ?
-Quelque chose comme le mélange de la Pythie, la voie du Yiking, de Lao Tsu, les contes merveilleux, les proverbes d’où ils viennent...
-J’imagine que si tu poses ainsi cela, c’est qu’un jour tu seras à même de condenser tout et trouver…. comme César le faisait avec les voitures  qu’il compressait pour créer ce fameux César dont tu fus une seule fois inviter pour remplir « le poulailler » et admirer les stars arrivant ollé, ollé de leurs gonflettes narcissiques pour leur cérémonie.
Reynald pleure, il prend sa Pélagie dans les bras, propose de s’assoir sur la plage.
-Ma chérie quand je pense qu’au moment où je t’ai rencontrée, mugissait en toi ce gros rêve. Tu avais déjà commencé la première étape, cuisinière dans un château pour commencer la cagnotte : survenir à « tes plus » quand tu serais  interne à Bordeaux. Une paysanne qui a acquis un terrain au marais et qui commence à le baliser pour le jour où elle pourra acheter des plans de bouleaux et plus tard,  pourra les vendre à l’entreprise de cageots pour les huîtres.
Une fois le poulailler du théâtre du Chatelet……

suite  dans quelques jours  chapitre en trois mises
Frankie  Map's Monde
droits réservés











Avant le voyage était à Venise 
aux biennales d'art contemporain 
et à Murano